Palombe&tradition N°35

SOMMAIRE

4 ÉCHO DES CABANES
8 DOSSIER Sécurité
  - La racine carrée du paloumayre
  - Témoignages
16 REPORTAGE - Bertrand Raiser
18 ASSOCIATION - La palombière à vélo
22 PALOMBE ET RUGBY - Michel Courtès
24 CHIENS - Le down pendant la pose
26 SILENCE... ON TOURNE - Pierre Arditi à la palombière
30 Société - Le frelon asiatique
32 Calendrier des fêtes de la palombe
34 HISTOIRE - Le couteau de la Palombe
36 REPRODUCTION - A l’écoute des mâles chanteurs
40 HIVERNAGE - Elles seraient remontées en Bourgogne
43 ANCP
44 VRAI OU FAUX - L’installation des appelants dans les arbres
48 «MON GRAND-PÈRE RACONTE»
50 Autour d’elles... - La notion de tradition
52 ITALIE - Anciennes traditions ou bien une meilleure éthique de chasse?
56 LES RECETTES DU PALOUMAYRE

Edito

Palombe&Tradition se déplace!

Après le salon du Game Fair de Chambord il y a deux ans, c’est au salon du migrateur d’Abbeville, dans la Somme, que nous serons cette année.
Au paradis du canard et du gibier d’eau, vous trouverez une expédition d’irréductibles paloumayres, venus de la Gaule profonde (Sud-Ouest de la France) rencontrer nos amis tonnayres, ainsi que les chasseurs de pigeons ramiers du nord de la France. Un stand aux couleurs de «Palombe et Tradition» sera mis en place, de nombreuses activités et démonstrations vous seront proposées. Nous vous attendons donc les 14 et 15 juillet prochain parmi les 25000 visiteurs, par Toutatis!
Mais nous seront aussi présents sur les grandes fêtes du Sud-Ouest, comme les fêtes de la palombe de Louchats et Bazas, durant lesquelles un grand concours de roucoulayres sera organisé avec de nombreux lots à gagner. Par la même occasion, vous pourrez découvrir tous les numéros de P&T ainsi que les DVD de nos productions. Nous serons donc présents en tout et pour tout sur 7 manifestations durant tout l’été (voir p.32).Cela devrait nous permettre de vous rencontrer, d’échanger et de nous réunir autour de notre passion pour ce magnifique oiseau bleu.
D’autre part, l’été est la période de reproduction de notre oiseau fétiche, nous vous avons concocté un dossier inédit sur le comptage des palombes par les techniciens des fédérations des chasseurs en fonnction  du nombre de mâles chanteurs entendus.(voir p.36)
Mais c’est aussi la période du montage des appeaux dans les arbres, et nous avons souhaité réaliser un dossier très complet sur «la sécurité dans les arbres», agrémenté de  témoignages. Car les chutes sont fréquentes et tous les ans des blessés graves et des décès sont à déplorer suite à une chute d’arbre en palombière, donc prudence est mère de sûreté.
Bonne préparation à tous.

Adishatz

Pierre NIETO, directeur de la publication

La racine carrée

du paloumayre

Loin de moi l’idée que les chasseurs de palombe sont parfois de doux rêveurs… il est nécessaire de ne pas badiner avec la sécurité. Aussi, je propose de vous promener dans les méandres arides de précisions physiques et de la contrainte des définitions que je vais essayer d’élaguer pour ne pas ennuyer les malades de la fièvre bleue.

Les travaux en hauteur nécessitent rigueur et vigilance et le matériel utilisé est de plus en plus technique réduisant l’empirisme à la portion congrue. Le risque zéro n’existe pas ! Pour rendre une chute la plus confortable possible, il ne faut pas négliger certains paramètres vitaux.

Comment amortir une chute ? La réponse est subordonnée à plusieurs explications. [...]

Pierre Arditi

à la palombière

Pendant trois jours (10, 12 et 13 avril 2012), l’équipe de tournage de la série télévisée «Le sang de la vigne» s’est installée à Louchats et Balizac, deux villages des landes girondines.

Pierre Arditi, l’acteur principal, interprète un œnologue qui mène une enquête policière. Le téléfilm est produit par la société parisienne Télécip; il est diffusé sur France 3. 
En fait, les scènes tournées dans le Sud-Gironde correspondent au 5ème épisode de la série, qui se déroule sur les terres d’Armagnac. Les autres acteurs présents étaient Yoann Denaive et Patrick Bouchitey. [...]

 

A l'écoute

des mâles chanteurs

Les agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage et les techniciens des Fédérations ont l’ouïe fine. Chaque année, entre avril et juin, ils partent à l’écoute des mâles chanteurs afin d’évaluer l’indice d’abondance des oiseaux nicheurs.

C’est une belle matinée de printemps. Le soleil rougeoit à l’horizon, en bordure de l’estuaire de la Garonne. En Gironde, il existe 22 circuits comme celui-ci, répartis de façon homogène. Tous sont des lieux propices à l’écoute des colombidés. Et en particulier des pigeons ramiers, mâles chanteurs, qui roucoulent pour séduire leurs belles. En France, on compte 1072 itinéraires, soit 5100 points d’écoute prospectés.
«Lorsqu’on entend un mâle chanter, on considère qu’il y a un couple», explique Jérôme Werno, responsable technique à la Fédération départementale des chasseurs de la Gironde. Tous les matins, au printemps, entre les mois d’avril et de juin, le scénario se répète avec toujours le même rituel. Rejoindre les points d’écoute en silence et tendre l’oreille lorsque la nature s’éveille. Les circuits font 4 kilomètres de long et il existe un point d’écoute tous les kilomètres. [...]

 

contact

TEL: 06-72-62-58-17 / contact@palombe-tradition.com
24 rue de la forge 47700 CASTELJALOUX

©2020 par EdiPassion. Proudly created with Wix.com

0
  • Blanc Icône Instagram
  • White Facebook Icon