Palombe&tradition N°55

SOMMAIRE

4   L’écho des Cabanes…

10 Dossier : 

        - 10 Tradition et évolution de la palombière

        - 12 Les filets « pantes »

        - 16 Une palombière de type landais aujourd’hui

18   Palombes et rugby - Jean-Jacques Gleise 

20   Corse - Sur le sentier des pigeons

24   Dossier Nuisible:

        - 24 Indésirables palombes…

        - 26 « PLAIDOYER POUR LA PALOMBE »

        - 29 Tribune libre - Réveillon-nous

30   feux de forêt - Le chien du paloumayre renifle les incendies criminels

32   Calendrier des fêtes de la Palombe 2017

34   Histoire - La Palombe et la religion

38   Publi-reportage - Comment monter un appeau sans danger

40   Portrait - Etre paloumayre dans le nooorrrrrd

42   Autour d’elles... - Moi, le châtaignier de taillis

45   Anecdote - On rim’ailleurs !

46   Chiens - Esprit de famille et action de chasse

48   « LA Tête DANS LE CIEL... »

52   ITALIE - Comment dresser des volantini

56   LES RECETTES DU PALOUMAYRE

55   Dessin humoristique de Serge FAVAL

Edito

A quand des paloumayres classés nuisibles ?

Faut-il vraiment rejoindre le camp des pessimistes et envisager à plus ou moins long terme de tirer un trait définitif sur notre chasse à la palombe ? Les différents arrêtés préfectoraux classant notre oiseau au rang des espèces nuisibles faisant peser une menace mortelle ont été mal ressentis par la plupart d’entre nous.
Il reste quelques irréductibles optimistes faisant confiance à la sagesse humaine pour relativiser le danger. Les pessimistes attendent une réaction de notre part, elle arrive dans le présent numéro. Mais on connaît aujourd’hui l’importance des lobbies, on a pu la mesurer dans quelques opérations médiatisées à propos des chasses traditionnelles, dans les Landes notamment.
Le problème qui nous est posé est tout à fait différent. Il s’agit purement et simplement de considérations économiques. Les agriculteurs victimes de la sédentarisation de l’espèce font pression sur les Préfectures par le biais des Fédérations départementales de chasseurs pour que la palombe, (qu’on persiste à appeler « pigeon ramier »), soit classée espèce nuisible.
Si on peut comprendre que chacun souhaite pouvoir vivre dignement de son travail, on peut se poser des questions sur le bien-fondé de telles actions. Les chasseurs de palombes, que cela plaise ou non, sont, eux aussi, des acteurs de la vie économique, ne serait-ce que par la taxe dont ils s’acquittent pour pouvoir pratiquer leur loisir.
Doivent-ils eux aussi être classés « nuisibles » ?

René Laffore, Rédacteur en chef

Tradition et évolution

de la palombière

C'est au sud de la Garonne qu'est née la chasse traditionnelle de la palombe. Mais au fil des ans les techniques et l'esprit de cette chasse ont naturellement évolué. Il nous a semblé utile de remonter le temps avant de faire le point sur les installations.

Tradition et évolution. Ces deux termes sont-ils incompatibles ? Le ROBERT de poche nous donne les définitions suivantes :  
Tradition : doctrine, pratique, transmise depuis longtemps. Notions relatives au passé, transmise par les générations. 
Évolution : mouvements réglés. Suite de transformations dans un même sens, transformation graduelle. 
On peut donc se poser la question : Quand a commencé la tradition ? 
Dans l’absolu, ça devrait être la première fois où un homo sapiens ou autre homo paloumairus a pris sa première palombe. Pour les puristes qui ne parlent que tradition dans toutes leurs conversations, cette méthode utilisée par ce premier chasseur de palombe, appelé plus tard PALOUMAYRE, devrait être la seule qui aurait dû être transmise par les différentes générations jusqu’à aujourd’hui, telle une doctrine venant d’un passé que personne ne pourrait contester. 
Si l’on ajoute la notion d’évolution, il devient tout de suite plus compliqué de caler la tradition dans le temps. Qui peut dire qu’à partir de tel moment, de telle évolution, il ne s’agit plus de tradition. Ce qui est sûr, n’en déplaise à certains puristes, c’est que, comme le définit le ROBERT, la chasse à la palombe a suivi « une suite de transformations qui vont dans le même sens » : essayer de berner cet oiseau magique pour [...]

Indésirables palombes...

Face à l'accroissement des populations nicheuses dans le Lot-et-Garonne, les cultures de tournesol, soja, colza et petits pois subissent de lourds dégâts. Pour tenter d'endiguer ces pertes, l'oiseau a été classé nuisible par arrêté préfectoral.

Pour les paloumayres qui ont du sang bleu dans les veines, l’arrêté préfectoral pris le 28 février 2017 est une hérésie. Jamais au grand jamais le Lot-et-Garonne n’aurait imaginé faire partie des départements où l’on considère la palombe comme un vulgaire oiseau. La décision a mis le feu aux poudres chez les passionnés qui plaident pour une chasse raisonnée et respectueuse.
Mais pouvait-il en être autrement ? La préfète pouvait-elle faire la sourde oreille face aux demandes incessantes des organisations du monde agricole qui ne comptent plus les dossiers de demandes d’indemnisations ? Alors, comme la Charente-Martitime il y a deux ans et les Pyrénées-Orientales (qui ont procédé depuis à un déclassement), le Lot-et-Garonne a franchi le pas.
La décision n’a pas été simple à prendre, on s’en doute. Mais elle s’appuie sur une large consultation du public via le site Internet de la préfecture ainsi que sur un rapport de la Direction des territoires. La Fédération départementale des chasseurs a aussi été consultée et a proposé [...]

 

Comment monter un appeau sans danger?

Grâce à une nacelle araignée, le travail est plus facile, moins risqué et le résultat exceptionnel

Charpentier de formation, Dominique Paez a un parcours un peu particulier : titulaire d’un Bac Pro de dessinateur métreur en bâtiment, il suit une formation de charpentier et s’installe voilà plus de trente ans. Très vite, il ajoute la maçonnerie et le gros œuvre bâtiment, tout en restant essentiellement sur la charpente. Parallèlement à son métier il pratique la chasse à l’arc en compagnie du regretté Philippe Ducos, (fondateur de notre revue) et très rapidement rejoint le bataillon des paloumaïres.
C’est d’abord une chasse à Castelnau d’Auzan, il y a plus de vingt ans avant de changer d’air et de s’installer à Parleboscq, où il chasse exclusivement le passage, du 18 octobre au 20 novembre. Après quoi il retrouve sa passion pour la chasse à l’arc : cerf, chevreuil, sanglier, le tout à l’approche en montagne de préférence.
Tout a commencé à Castelnau d’Auzan où, l’équipe de chasseurs vieillissant, Dominique dut se résoudre à monter lui-même les appeaux en compagnie de deux copains, l’un élagueur et l’autre cordiste, spécialiste du sauvetage en montagne et qui, médecin-secouriste, lui apprend les rudiments [...]

 

contact

TEL: 06-72-62-58-17 / contact@palombe-tradition.com
24 rue de la forge 47700 CASTELJALOUX

©2020 par EdiPassion. Proudly created with Wix.com

0
  • Blanc Icône Instagram
  • White Facebook Icon