top of page
Logo-LibAir'Nay.png

Quoi de plus écologique dans l’univers de la chasse que celui d’attraper un oiseau vivant et pour ensuite le relâcher ? Et si nous nous rendions un brin utile à l’heure où notre mode de chasse est attaqué devant le conseil d'État.

Naissance du projet de baguage

 

"Avec François, les palombes, nous ne les mangeons pas et jamais nous ne tuerons un oiseau attrapé sous nos filets. François aime bien pouvoir mettre en avant que ça fait plus de 30 ans qu’il n’a pas tué un colombidé. Aujourd’hui, nous voulons nous rendre utiles et pourquoi pas lancer un vaste réseau de baguage des pigeons ramiers. Le nombre de paloumayres qui chassent principalement au filet, nous donne les moyens humains pour pouvoir le faire, nous avons la technique et la passion. Quoi de plus passionnant que de prélever, de baguer et de relâcher l’oiseau tout en ayant participé modestement à un programme cynégétique. Nous nous devons de joindre l’utile à l'agréable. Nous sommes sur le terrain pendant presque six semaines, nous pourrions à nous tous équiper des centaines d'oiseaux et faire avancer les programmes de baguage des fédérations des chasseurs déjà en cours. Nous pourrions tout d'abord faire une phase de test dans une dizaine de palombières, dans la quelle il suffirait simplement d’apposer une bague avec le numéro du poste de chasse. (Par obligation, chaque palombière possède un) Il suffirais de noter toutes les diverses observations sur un carnet lors de la prise de l’oiseau." Propos de Julien Combot.

Un coup de pouce

 

Aujourd’hui, pour que cette action de baguage naisse, pour qu’il y ait des résultats concrets, il faudrait être largement soutenu par une ou plusieurs fédérations. Mais il faudrait aussi construire un réseau de paloumayres intéressés, afin que cette « opération baguage » ait une vrai valeur. Nous sommes tous des passionnés de cette belle bleue, quoi de plus beau que redonner sa liberté à un, deux, dix ou 30 oiseaux, à chacun de choisir son nombre, et d'apprendre quelques mois ou années plus tard il a été repris à coté de chez soi ou à 1000 kilomètres. Enfant, qui n'a pas accroché ses coordonnées à un ballon gonflé à l’hélium qu'on laisse s'envoler, espérant chaque jour que quelqu'un le trouve et envoie un petit mot ?

Alors nous lançons une bouteille à la mer. Si vous êtes comme nous sensible à cette démarche, contactez-nous pour faire naître intelligemment et légalement ce programme.

Création de la bague

 

 

Tout est allé très vite. Comme chacun le sait la chasse traditionnelle de la palombe au filet est sur la sellette, donc pour être sûr de faire naitre l'idée de François et de son coéquipier Julien Combot, il fallait absolument lancer l'opération cette année. 

La bague était la partie centrale du projet, aussi, pour faire participer un maximum de paloumayres, il fallait qu'elle soit facile à mettre, qu'elle soit unique pour chaque oiseau et surtout ludique pour que chaque chasseur puisse savoir en un simple clic si quelqu'un avait récupéré la palombe qu'il a lâchée.

En moins de 2 mois, nous avons réussi à relever le défit.

La bague a été crée par Jean-Michel Lozano de Fusion3D, un spécialiste de l'impression 3D, bien connu des sauvaginiers pour ses bagues souples d'attache qui équipent désormais de plus en plus d'appelants canards.

Pour une identification rapide et unique, il nous a semblé le plus approprié d'utiliser la technologie du QR Code.  S'est alors posé à nous le problème de la miniaturisation (une palombe n'ayant pas la taille d'une autruche, il fallait que ce soit le plus petit et léger possible). Après de nombreux essais, nous avons réussi à créer un QR Code lisible de 5mm de coté.

Chaque QR Code est associé à une page internet propre à chaque bague et donc à chaque palombe. Il suffit de flasher le QR Code avec votre téléphone et vous serez rediriger directement sur la fiche de l'oiseau. Vous pourrez alors connaitre le lieu d'où il a été lâché et son parcours, s'il a été attrapé plusieurs fois.

Cliquez sur le bouton pour visualiser un exemple

Les informations seront visibles en accès libre. Aussi, soucieux de faire participer le plus grand nombre, vous êtes maitre de vos informations personnelles, ne sera inscrit sur la fiche que ce que vous souhaitez qui y paraisse, il suffit de le préciser dans les commentaires. Afin d'éviter tous problèmes avec nos "amis" anti-chasse, la position de la palombière sur la carte sera également rattaché à la commune ou au lieu dit le plus proche sans plus de précision.

Ce projet n'est pas à but scientifique et n'aura aucune valeur en tant que tel, mais, nous espérons qu'il contribuera à créer un lien autour de cette formidable passion qu'est la chasse à la palombe.

La bague de lâcher est vendue au prix unitaire de 3€, ce prix comprend le coût de fabrication de la bague et du QRcode auxquels sont ajoutés la TVA, les frais de transaction dû à l'achat en ligne et les frais d'envoi. Le but étant de faire participer le plus de paloumayres possible, ni le fabricant, ni Palombe&tradition ne fait de bénéfice. 

Toutefois, si vous arrivez à vous regrouper à plusieurs Paloumayres et que vous voulez plus de 40 bagues, précisez-le en nous laissant un message lors de votre inscription, elles vous seront alors directement envoyées par le fabricant et vous pourrez les avoir à 2€ pièce contre un paiement par chèque à son ordre.

Nous espérons que vous serez nombreux à adhérer à ce projet.

Si vous êtes intéressé pour participer à cette opération, n'hésitez pas à vous inscrire ci-dessous. 

Vous êtes intéressé
arrow&v
About
Contact
bottom of page