Palombe&tradition N°6

SOMMAIRE

L'ÉCHO DES CABANES
JEUNES CHASSEURS - La chasse accompagnée
PALOMBE & RUGBY - Michel Clémente
CHIEN - L'obéissance base du dressage
DOSSIER - Les arbres de la palombière
                      2ème partie "Ces méchantes petites bêtes"
PRATIQUE - Yves Guévenoux, juriste répond à nos questions.
SPECTACLE - Jean Pierre Dupin
ELEVAGE - Sexez vos palombes
ACTUALITÉ - Les études du GIFS publiées
HIVERNAGE - Le bilan de la saison
SOCIÉTÉ - La passassion d'homme à homme
UN HOMME ET SA PALOMBIÈRE - Christian Houéso, une chasse d?hivers
LA TÊTE DANS LE CIEL LES PIEDS DANS LA FOUGÈRE
COURRIER DES LECTEURS
LA RECETTE D'ALAIN DARROZE "La garbure du retour"

Edito

La solidarité et le corporatisme des chasseurs doit-il prendre le pas sur le raisonnable ?

Attaqués de toutes parts, les chasseurs ont pris l'habitude de se recroqueviller sur eux mêmes, pour défendre coûte que coûte leur passion jusqu'au déraisonnable.
La solidarité entre chasseurs nous pousse à tout accepter sans mot dire. L'exemple le plus marquant est l'arrêté appelant, que chacun qualifie de fossoyeur de la chasse traditionnelle à la palombe en aparté, mais que par solidarité avec le monde de la chasse, personne n'a osé dénoncer. La solidarité et le corporatisme des chasseurs doivent-il prendre le pas sur le raisonnable ? Doit-on "s'écraser" sous prétexte de ne pas faire de l'ombre au monde de la chasse.

Une fois de plus, nous avons raté l'occasion de faire voir au grand public que nous pouvions être responsables, en abolissant les chasses à la palombe de printemps. Depuis des années, les préfets du Lot et de l'Ardèche autorisaient la destruction du pigeon ramier en le classant nuisible dans ces régions, peut-être pour protéger les nombreux champs de petits pois des plateaux calcaires, à moins que ce ne soit pour la protection des truffes.

Il est regrettable que nous ayons laissé l'initiative de faire cesser cette pratique dans le Lot à une association antichasse dont le but avoué est l'abolition de la chasse. S'il est de bon ton dans le milieu de la chasse de brocarder "les écologistes" il faut bien reconnaître que parfois, ils nous aident à faire avancer les choses, mais tenter un rapprochement chasseurs-écolo risquerait d?être vain, tant le fossé est grand et les objectifs opposés.

Philippe Ducos, rédacteur en chef

Société :

La transmission d'homme à homme

Pour apprendre le métier de chasseur à la palombe, il n’existe qu’une seule école : celle de la pratique et de l’usage. A la cabane, le savoir et le savoir faire se transmet d’ancien à apprenti. Depuis toujours, les plus expérimentés ont partagé leur science et les plus jeunes se sont imprégnés de cette belle passion à leur contact. Beaucoup de chasseurs reconnaissent d’ailleurs qu’ils doivent leur amour de la chasse d’attente à leurs aînés.

Son béret  ne quittait jamais sa tête. Il allait à la palombière à vélo, ses palombes bien installées sur la barre placée avec juste équilibre en travers de son épaule. L’homme était droit, taillé d’un seul bloc noueux et solide... Son souvenir ne quittera jamais ce coin de lande qu’il habita pendant plus de soixante ans. Grand chasseur de palombes, cet homme-là n’appartient pas à la grande histoire du monde. Non ! Seulement à la petite d’un quartier du grand Sud-Ouest. Ils sont juste  quatre ou cinq à se souvenir de lui mais cela suffit pour lui ouvrir toutes grandes les portes de l’éternité paloumayre.
A la palombière rien ne se perd, surtout pas souvenir. Dans la passion de l’attente, on prend le temps de se remémorer toutes les anecdotes ne manquant jamais de fleurir au gré du passage. On aime aussi à se souvenir de ces hommes qui ont marqué de leurs empreintes ce bel usage patrimonial. Nombreux sont ceux qui  doivent leur passion d’attente à des personnalités hautes en cabane, les ayant profondément marqués.

Chaque chasseur d’aujourd’hui a ses héros d’hier, ses maîtres d’apprentissage comme autant de symboles guidant leurs pas de paloumayres dans une quête dont la modernité n’a que faire [...]

Elevage :

Sexez vos palombes avec 100% de réussite

Déterminer le sexe de vos reproducteurs est la phase incontournable pour commencer un élevage. En l’absence de dimorphisme sexuel chez les palombes, bien des techniques existent, plus ou moins farfelues, mais la plus sûre est de pouvoir observer les organes sexuels de vos oiseaux, ce qui est possible grâce à l’utilisation d’une pince spéciale.

La technique du sexage d’un pigeon ou d’une palombe à l’aide d’une pince à sexer est basée sur la reconnaissance du sexe des sujets au niveau anatomique. Cette reconnaissance est sans équivoque à 100% sur les palombes ayant atteint leur maturité sexuelle, c’est-à-dire prêtes à se reproduire. Si chez le pigeon on peut observer les organes sexuels à partir de 4 à 5 mois suivant les races, chez la palombe il faudra attendre 12 à 15 mois à ce stade les organes sexuels  auront atteint leur développement complet.

Le débutant qui souhaiterait sexer à la pince a donc tout intérêt à commencer son apprentissage sur des pigeons domestiques en production, ce qui lui facilitera la tâche en lui permettant de se “faire la main” [...]

 

Hivernage :

Un hivernage curieux dans la péninsule ibérique et classique en France

L'automne dernier, après avoir traversé la chaîne pyrénéenne, les grandes migratrices ont directement foncé vers le Portugal, avant de remonter progressivement en Espagne, puis en France, dès le mois de janvier pour certaines qui ont rejoint les hivernantes du grand sud ouest.

C'est un phénomène assez particulier qui s'est déroulé l'automne dernier au moment de la grande migration vers la péninsule ibérique. Après avoir franchi la chaîne pyrénéenne à la fin du mois d'octobre, les palombes grandes migratrices ont littéralement foncé vers le Portugal et le secteur le plus éloigné de toute leur zone d'hivernage, à savoir le massif de l'Alentejo, au sud de Setubal. Preuve que les oiseaux bleus n'ont pas flâné en route, ils étaient déjà plus d'un million arrivés sur la fameuse propriété des Pinheiros Frances au 10 novembre. Le 30 du même mois, Franck Ibanez, le technicien cynégétique chargé d'effectuer les comptages pour le propriétaire de cette exploitation de 5000 hectares, dénombrait 2 541 000 palombes. "Je suis arrivé à ce chiffre, en étant bien conscient d'être très en dessous de la réalité. Pour moi, il y avait au moins 3 millions d'oiseaux , concentrés sur les propriétés de Pinheiros Frances mais aussi de Palma (18 000 hectares) et Montenovo (10 000 hectares), soit une immense réserve de 33 000 hectares. J'emploie le terme de réserve, car même si la chasse est ouverte deux jours par semaine à poste fixe sur ces sites, les oiseaux bénéficient pendant les cinq autres jours d'une tranquillité absolue, leur permettant de s'alimenter et de se reposer sans problème, ce qui ne leur est pas souventarrivé au cours des semaines précédentes, depuis leur départ d'Europe de l'ouest ou d'Europe centrale" [...]

 

contact

TEL: 06-72-62-58-17 / contact@palombe-tradition.com
24 rue de la forge 47700 CASTELJALOUX

©2020 par EdiPassion. Proudly created with Wix.com

0
  • Blanc Icône Instagram
  • White Facebook Icon