Palombe&tradition N°68

Numéro d'Automne 

2020

SOMMAIRE

    4    L’écho des Cabanes…
    8    Migration - On rêve de revivre le passage de 2019
    12    Règles, rites et codes à la palombière - 
        12 - L’ouverture des palombières
        16 - Pousser la porte avec les pieds…
        20 - Entamenat et pampaillet
        22 - Des dames, des invités et la vaisselle
        27 - Moi, l’invité à la palombière
        29 - Deux recettes pour vous régaler à la cabane
    31    Les Prévisions de passage du Paloumayre
    35    Palomb’en BD
    36    Publi-reportage - Shoot Hunting Outdoor, 

              une société qui cartonne !
    38    Mémoires de paloumayre - Pelote et palombe,

              les deux passions de Bernard Sapparart

    40    Le coin des filetaïres - Le rôle décisif du « sémec »

    42    Essai - Silence... on tire...

               avec l’INVESTARM à modérateur de son
    48    Dordogne - La palombe bientôt classée « nuisible » ?
    50    Anecdote - Perte de fusil !
    52    Chiens - Premières sorties en nature
    54    « La tête dans le ciel... » - Patient, patient, patient
    58    Les recettes du paloumayre

Edito

Le retour des beaux jours  

Confiné  depuis de trop nombreux mois dans l’incertitude et la morosité ambiante, le paloumayre va enfin pouvoir se libérer. On y est, ou presque. Aux portes d’un mois et demi de plaisir.
A l’heure où j’écris ces lignes, contrairement à ce que certaines rumeurs ont colporté, aucune contrainte sanitaire n’est envisagée. Il est bien évident que chacun se doit malgré tout de respecter les mesures qui sont en vigueur, et que le bon sens doit  guider les choix sanitaires de l’équipe de cabane. 
La saison aura peut-être une saveur particulière, avec ou sans masque, avec ou sans gel hydro-alcoolique suivant les affinités et la proximité de chacun. Mais je suis prêt à parier néanmoins  qu’elle se déroulera dans la joie, la convivialité et la bonne humeur. Parce que c’est l’essence même de cette chasse, où femmes, hommes et enfants se retrouvent dans cette passion de l’oiseau  bleu. 
C’est pour mieux partager avec vous ce bonheur de retrouver la palombière que nous avons voulu revenir sur les règles, les rites, et les codes qui encadrent un art de vivre dans ce lieu exceptionnel. Ce sont des valeurs inaliénables à transmettre de génération en génération qui font partie de notre patrimoine.
Pour que la fête soit complète, nos belles bleues, vont se succéder au dessus de nos têtes, c’est sûr. Elles passeront, guidées par leur instinct, le vent, la pluie, le beau temps, la lune, le gîte ou le couvert, en long, en large ou en travers. Il est évident que nous rêvons de revivre le passage de 2019. Sauf nos amis pyrénéens qui les ont longtemps attendues en vain et qui espèrent beaucoup mieux pour cette saison.

Le changement climatique est bien là, celui qui le nie désormais doit être aveuglé par son masque. La situation catastrophique pour l’environnement, notamment dans le nord et le centre de l’Europe, peut laisser à penser que les conditions sont proches de celles de la saison dernière et que le mouvement migratoire risque d’être encore abondant. Nous le saurons dans quelques semaines, rendez-vous dans le numéro 69 de «Palombe&tradition» pour faire le point.
Cette année, le confinement n’aura certes pas favorisé l’avancement des travaux à la palombière mais, chacun aura fait de son mieux, et comme de toute  façon, rien n’est jamais parfait, il faudra faire avec quelques imperfections à gommer la saison prochaine. Allez, ne vous inquiétez pas! Comme chaque fois, vous serez prêts malgré tout à les accueillir et la magie sera intacte
Le jour J, vous serez levés bien avant l’aube, après avoir passé une nuit blanche, excités comme des gamins à l’idée de débuter vos vraies vacances. La suite? C’est à vous de l’écrire, en notant précieusement tous les détails du passage et de la vie entre amis  dans votre « Carnet de bord de la palombiére ».
Bonne saison et prenez soin de vous et des autres !

Joël Barberin, Directeur de la publication

On rêve de revivre le passage de 2019

Les palombes seront-elles aussi nombreuses cette saison ? Cette fois encore, les effets du réchauffement climatique risquent de se faire sentir. Depuis l’hiver dernier, il a fait anormalement chaud dans le nord et le centre de l’Europe, au point de limiter peut-être les ressources alimentaires pour nos oiseaux. Dans ce cas, on pourrait encore assister à un beau déballage

Faudra-t-il bientôt envisager d’aller passer ses vacances en Sibérie pour bronzer ? On peut se le demander quand on apprend que le 20 juin dernier, il faisait 38 degrés sous abri à Verkhoïansk, joyeuse cité se trouvant au nord du cercle polaire arctique ! Là-haut, c’était de la folie. Les incendies ravageaient les forêts et le permafrost fondait comme une ice cream au soleil, à croire qu’un jour les bécasses vont aller nicher au milieu des carcasses de mammouths surgies de ce qui était une croûte glacée.
Pauvres forêts ! A la mi-juillet, on comptabilisait déjà pas moins de 4,8 millions d’hectares brûlés dont 1,1 million de forêts boréales. Ces forêts plus connues sous le nom de Taïga, si importantes pour la faune et qui jouent un rôle clé dans l’équilibre planétaire en stockant la moitié du carbone mondial dans les régions à permafrost dont les deux tiers se trouvent justement en… Russie. Et tout cela se déroulait dans une indifférence quasi générale, la pandémie de Covid 19 occupant tout l’espace médiatique. Pourtant, la catastrophe écologique était de taille avec les volumes énormes de CO2 et de méthane libérés par la fonte des glaces du permafrost. Mais que les températures moyennes soient supérieures de 5 degrés à la normale depuis janvier en Russie n’intéressait vraiment    [...]

Règles, rites
et codes à la palombière

Longtemps demeurées des lieux secrets réservés aux hommes, les cabanes s’ouvrent de plus en plus aujourd’hui aux femmes et aux enfants pour faire découvrir une chasse et des coutumes traditionnelles à perpétuer. Notre bonheur est à partager

Il y a quelques dizaines d’années encore, comment un « homo sapiens classique » du genre vivant en ville prenant le métro, le tram ou l’autobus pour se rendre à son travail chaque matin à l’aube, pouvait imaginer qu’au même instant au cœur des  forêts, de drôles de personnages, bérets vissés sur le crâne, fixaient déjà la ligne bleue des Vosges en mangeant des œufs au jambon avec l’espoir de voir fleurir à l’horizon le vol d’oiseaux bleus qui habitait tous leurs rêves ?
On savait dans le sud-ouest qu’ils portaient le nom de paloumayres mais on les prenait encore pour des extra-terrestres,  prêts à sacrifier leurs vacances d’été pour passer plus d’un mois entre octobre et début novembre enfermés  avec des amis dans une cabane cachée sous les pins et les chênes. Oui, c’étaient des fous qui préféraient aux traditionnels séjours en famille en bord de mer, des journées à travailler dans un bois, pour tailler, camoufler, aménager et améliorer toujours une installation et d’ingénieux systèmes  leur permettant de dévier une bande d’oiseaux migrant vers le sud, une lointaine péninsule ibérique prenant des [...]

 

Silence... on tire !
avec l’INVESTARM à modérateur de son

A peine un an après, le changement de réglementation, on peut trouver sur le marché des modérateurs de son pour à peu près toutes les armes. Nous avons testé pour vous l’INVESTARM à modérateur de son avec des cartouches Jocker et Mary Arm

Si l’on supprime les caissiers aux péages d’autoroute ou dans les grandes surfaces ce n’est pas pour faire des chômeurs supplémentaires, non, c’est pour que le consommateur perde moins de temps au passage en caisse. Si internet a amené la création des réseaux dit sociaux, quel magnifique nom, c’est bien sur pour faciliter les échanges entre les gens. Mais plus ces réseaux sont utilisés et moins les gens se connaissent, pire encore ils sont les vecteurs de tout un tas de discriminations.
Et la chasse dans tous çà ? Rassurez vous elle n’y échappe pas ! Bientôt on ne pourra plus chasser la caille et la tourterelle, si l’on n’a pas dans la poche un téléphone connecté, qui enverra en temps réel le nombre de vos prises vers un serveur. A-t-on pensé aux chasseurs qui n’ont pas les moyens d’acquérir de tels téléphones, ou qui tout simplement ne savent pas s’en servir. Et quand on chassera dans une zone noire, comment fera-t-on ? [...]

 

contact

TEL: 06-72-62-58-17 / contact@palombe-tradition.com
24 rue de la forge 47700 CASTELJALOUX

©2020 par EdiPassion. Proudly created with Wix.com

0
  • Blanc Icône Instagram
  • White Facebook Icon