Palombe&tradition N°73

Numéro d'HIVER

2021

Couv 73.jpg

SOMMAIRE

4    L’écho des Cabanes…
8    DOSSIER - Migration 2021
         8 - Une saison très particulière
       14 - Italie : Une très grosse migration
       16 - Les paloumayres racontent leur migration...
25    MÉMOIRES DE PALOUMAYRES - Les cinq compères du petit Lauribat
27    ELEVAGE - Sexage par l’ADN
31    «Palombe Attitude» - La marque de vêtements des gentlemen-chasseurs
32    Calendrier 2022
34    Palomb’ en BD
35    ESSAIS CARTOUCHES - La «spéciale Georges»
36    SOCIÉTÉ - Va-t-on vers une hausse des prix des cartouches?
38    DOSSIER - Chasses traditionnelles
       38 - Une nouvelle bataille perdue face au Conseil d’État
       41 - Tribune libre : Du «foutage de gueule»
       44 - Réflexions sur les traditions
48    AUTOUR D'ELLES... - A la recherche d’un renfort
50    ANECDOTE - Le capucin en fit les frais!
52    CHIENS - Comment profiter plus longtemps de son compagnon
54    « LA TËTE DANS LE CIEL... » - Retour de manif
58    LES RECETTES DU PALOUMAYRE

Edito

Faut-il interdire la voiture en France?

           ourquoi privilégier la voiture aux sorties familiales à pied ou à vélo ? Qui n’a pas la peur au ventre lors d’une simple

     balade sur les routes ou les rues de nos métropoles alors que les véhicules motorisés les frôlent ? Les automobilistes ne sont pas les seuls à pouvoir jouir de notre réseau routier. Est-il nécessaire de prendre encore sa voiture le week-end ?

Les accidents sont fréquents et souvent mortels. Les conducteurs dangereux sont une réalité, pas une légende ! Où commence et où s’arrête la liberté individuelle ?

Vous l’aurez compris, ce début d’éditorial est une parodie de la principale pétition demandant l’interdiction de la chasse le week-end. Elle a réuni plus de 180 000 signatures.

La pétition pour interdire la voiture ne serait pourtant pas plus farfelue que celle sur la chasse. En 2020, 391 piétons et 185 cyclistes ont perdu la vie sur les routes de l’hexagone. Soit 576 en tout pour 18 millions d’automobilistes journaliers, soit 1 mort pour 31250 conducteurs.

La même année, la pratique de la chasse a causé 11 accidents mortels pour 1 023 000 chasseurs et 90% des victimes étaient des chasseurs. Ce qui ramène le nombre de victimes des non-chasseurs à 2, soit 1 mort pour 511 500 pratiquants. La chasse est donc seize fois moins dangereuse pour les promeneurs que ne l’est la voiture pour les piétons et les cyclistes.

Loin de moi l’idée de vouloir minimiser ces accidents qui sont dus à des fautes humaines dans 99 % des cas, mais la chasse est bien trop souvent montrée du doigt, et c’est totalement injustifié. La voiture, entre autres, est une arme bien plus dangereuse que le fusil... Nos détracteurs ne voient que ce qu’ils veulent bien voir.

 

Notre belle bleue est bien loin de toutes ces querelles d’homo sapiens mal léchés. Elle continue son bout de chemin et nous a prouvé encore cette année qu’elle pouvait nous surprendre. Portée par un vent de nord-est, elle a réalimenté certains couloirs oubliés depuis de nombreuses années et en a déserté d’autres.

La migration 2021 s’est déroulée en trois principales vagues. Elle a été massive et précoce, surprenant parfois certains chasseurs encore en train de peaufiner leurs réglages ou de camoufler leurs couloirs. Pour ce qui auront eu la chance d’être au bon endroit et qui n’auront pas eu à subir le brouillard et l’influence des vents mauvais pour leur installation, la saison aura été exceptionnelle, avec parfois le double de palombes vues sur leur poste une année normale.

Pour d’autres, je pense en particulier aux chasseurs pyrénéens qui subissent le contre-coup des immenses garde-manger situés juste devant eux, la saison a dû paraître bien triste et bien longue.

Quoi qu’il en soit, elle restera meilleure que la précédente pour nous tous, parce qu’elle aura au moins été complète. Dans les cabanes, entre deux vols on a su fêter dignement l’événement entre copains-paloumayres autour d’une bonne table et renouer ainsi avec le plaisir des jours heureux. Nos amis les chasseurs d’alouettes aux pantes - pour ne citer qu’eux- n’ont pas eu cette chance après avoir eu quelques jours l’espoir de voir leur tradition reconnue.

Nous devons rester vigilants, unis et mobilisés, si nous ne voulons pas que nos enfants vivent dans un monde aseptisé par des personnes qui ne voient la nature qu’à travers les films de Walt Disney. Sachons conserver pour les générations futures nos traditions et ce mode de vie qui nous fait toujours rêver quand revient l’automne.

Joël Barberin, Directeur de la publication

P

Migration 2021 - Une saison très particulière

Cette migration aura été précoce et massive. Les oiseaux se sont aussitôt installés sur leurs lieux d’hivernage où la nourriture abondait et ont tardé à se décider à franchir les cols basques. Mais si certains ont très bien chassé, d’autres sont déçus

Pourtant, tout avait commencé normalement après un été pourri et un mois de septembre à la météo très variable. Quelques volées, principalement de rouquets, avaient été aperçues le 29 septembre, le jour de la Saint Michel, où on monte les appeaux selon le dicton et même deux ou trois vols de palombes avaient été observés le 1er octobre par des paloumayres de Dordogne. Mais dès le lendemain, une énorme perturbation avait frappé la côte atlantique, puis des vents tempétueux avaient soufflé jusqu’à 180 km/h à Iraty, pendant que des pluies torrentielles s’abattaient sur les Cévennes et tout le sud-est. A Marseille, on s’en souvient, les cataractes avaient tenu le rôle de chasse d’eau pour balayer dans les rues les centaines de tonnes d’ordures non ramassées par les éboueurs en grève et les charrier jusqu’à la mer.

Et pendant ce temps, se préparait un autre déluge. Alors que la plupart des paloumayres étaient encore occupés à effectuer les derniers réglages et autres camouflages de leurs installations, une vague, bleue celle-là, était en train de commencer à  [...]

73 - Migration-2021.jpg
73 - Sexage.jpg

élevage -  Sexage par l’ADN

Sexer des palombes n’est pas toujours une tâche facile mais voici du nouveau.

Pour sexer les oiseaux, les palombes en particulier, plusieurs méthodes existent. Beaucoup sont basées sur la morphologie de l’oiseau. D’autres, pour laquelle l’appréciation et l’expérience de la personne qui les pratique interfère dans la fiabilité du résultat, d’autres qui stressent l’animal pouvant parfois entraîner sa mort. Le sexage par ADN est quant à lui pratiquement indolore pour l’animal et fiable à 99,9%.

Toutes les personnes qui s’intéressent un peu à l’élevage connaissent au moins une méthode pour reconnaître le mâle de la femelle. Fiables à 100% pour certains paloumayres, farfelues pour d’autres, elles ont au moins le mérite d’alimenter le débat dans les cabanes.

Les techniques de sexage dites classiques sont basées sur la différence de morphologie entre le mâle et la femelle. Malheureusement, le manque d’expérience peut amener le paloumayre à une mauvaise identification, ou pire, à la [...]

 

Chasses traditionnelles - Une nouvelle bataille 
perdue face au Conseil d’Etat

Nouveau rebondissement dans le combat qui oppose les chasseurs et les associations de défense des animaux. 
Le 25 octobre, le juge de référés du Conseil d’État, saisi en urgence par la Ligue de protection des oiseaux et l’association One Voice, a suspendu les huit nouveaux arrêtés gouvernementaux autorisant les chasses traditionnelles.

Le monde de la chasse est groggy après le second coup porté en quelques mois par le Conseil d’État. Le 25 octobre, la plus haute juridiction administrative française, a donné raison à la Ligue de protection des oiseaux (LPO) et à l’association One Voice, en annulant les arrêtés ministériels qui autorisaient la chasse à l’alouette des champs avec des filets et des matoles dans les départements de la Gironde, des Landes, du Lot-et-Garonne et des Pyrénées-Atlantiques. Cette décision concerne également les tenderies ardennaises des grives, vanneaux et pluviers. 
Le Conseil d’État, comme il l’avait fait au mois d’août, estime que le gouvernement a pris ces nouveaux arrêtés sur la même base, risquant de contrevenir au droit européen, et qu’il existe par conséquent  [...]

73 - MANIF-MONT-DE-MARSAN.jpg